Jeunes pour la Démocratie

Le projet « Jeunes pour la démocratie » a été lancé par le « Médiateur pour la Démocratie et les Droits de l’Homme » en Mars 2013, en partenariat avec "Fond des Nations Unies pour la Démocratie". Ce projet a été sélectionné parmi 3500 projets au niveau mondial.

  • Le renforcement des capacités des jeunes en matière de démocratie, des droits de l’Homme et de gouvernance;
  • l’implication de la jeunesse marocaine dans le suivi des processus institutionnels et l’évaluation des politiques;
  • l’utilisation des connaissances acquises pour le plaidoyer et l’interpellation politique.

La stratégie adoptée par le projet est celle de l’éducation politique participative à travers la création d'un "Parlement parallèle". Le projet est conçu comme une plateforme d’apprentissage, de débat et de développement des connaissances politiques. Une plateforme pour l'évaluation des politiques publiques à travers le renforcement des capacités des jeunes en matière des outils de l'évaluation participative des politiques publiques.

Le renforcement des capacités des jeunes à travers les activités du projet a concerné environ 200 jeunes, âgés de 18 à 30 ans, issus des différentes régions et catégories. L’aspect genre a été pris en considération tout au long du cycle de vie du projet. La démarche a été sensible également aux groupes de jeunes faisant l’objet des différentes formes de discrimination.


 

Les rencontres de présentation du projet:

  • 5 mai 2013: organisation de la première réunion d’échange au siège du centre socio-culturel Sidi Moumen (Casablanca) avec la participation de 50 jeunes. L'objectif de cette rencontre était de mobiliser les jeunes des quartiers périphériques marginalisés afin de les inciter à participer au projet.
  • 10 et 11 Juin 2013: organisation de la deuxième mission d’information à Tanger. Cette activité a été marquée par une forte mobilisation des étudiants des facultés et écoles supérieurs de la région, à travers la distribution des formulaires de demande de participation au projet, ainsi que l'organisation de plusieurs sessions d’information dans les maisons des jeunes.
  • 17 et 18 Juin 2013 : organisation de plusieurs rencontres d’échange à Agadir notamment au siège de l’université Ibn Zohr. Aussi, des réunions d’échange ont été tenues avec les jeunes acteurs de la société civile de la région.
  • 24 Novembre 2013 : organisation de la quatrième rencontre d’échange à Casablanca avec la participation de M. Christian Lamarre représentant du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie. L’activité a été également marquée par la participation active d’un groupe de jeunes en situation de handicap intéressés par le projet.

La première Université de Formation:

Du 2 au 5 Janvier 2014: Pendant les 3 jours de formation, les jeunes ont été formés sur différentes thématiques: «La Constitution et l'organisation des pouvoirs, le parlement et ses fonctions» ; sous l’encadrement de M. Mhamed el Malki, M. Ahmed El Hadrani et M. Ahmed Moufid, «La Démocratie et la gouvernance» sous l’encadrement de M. Abderahman El Amrani et M. Ali Rame et finalement l’unité «Droits de l’Homme» dispensée par Mme. Latifa El Bouhsini, Mme. Soumia Amrani et M. Abdelouahed El Atir.

La deuxième Université de Formation:

18 et 19 avril 2014 : Durant cette période, les professeurs ont taché à encadrer les jeunes et à renforcer leurs connaissances relatives à l’unité concernant l’évaluation  des politiques publiques, et ce selon deux axes : les « Principes et approches de l’évaluation des politiques publiques et leur emplacement  dans la constitution de 2011 » encadré par M. Nadir El Moumni, M. Hassan Tarik et M. Mohamed Merghadi et « l’Evaluation des politiques publiques à travers la loi de finance» encadré par M. Othman Gair, M. Ahmed Bouz et Mme. Soumia Amrani.

La Conférence du Futur

20 avril 2014 : La Conférence du Futur est une méthode novatrice dans le domaine de l’animation des groupes. Cette méthode repose sur une technique de prospective, à travers des jeux de rôle basés sur un contexte réel, et qui incite les participants à innover et imaginer des scénarios auxquels on pourrait aspirer à l’avenir.

L’activité a permis aux jeunes de s’exprimer grâce à une mise en situation où ils étaient amenés à représenter 6 partis politiques. Ils ont également présenté les programmes politiques et les politiques sectorielles prioritaires de ces partis.

Cette étape a également constitué un pilier supplémentaire au niveau de l’évaluation de la performance des participants dans le but de sélectionner le groupe qui passera à l’étape des travaux des commissions.

La 1ère session des travaux des commissions :

Du 25 au 28 septembre 2014 : cette activité a été consacrée à la consolidation des acquis théoriques des participants concernant :

  • les engagements et les réalisations du gouvernement établis dans le programme gouvernemental en lien avec six politiques sectorielles;
  • les niveaux d'intersection entre le budget public et les budgets sectoriels;
  • les techniques et principes de l’interpellation parlementaire.

La 2ème session des travaux des commissions :

Du 23 au 26 octobre 2014 : Cette 2ème  session a été consacrée aux exercices pratiques relatifs à la formulation des questions et à l’interpellation parlementaire.

Répartis en trois partis politiques sous forme de "groupes parlementaires", selon les orientations politiques de chaque participant, les jeunes se sont organisés durant cette session en six groupes de travail représentants les six politiques sectorielles préétablies afin de  préparer les questions  objet de  l'interpellation du gouvernement.

Le séminaire récapitulatif:

29 novembre 2014: A l’ occasion de la 3ème édition du Forum Mondial des Droits de l’Homme, le MDDH a organisé son séminaire récapitulatif des travaux des commissions à Marrakech.  Ce séminaire a été l’occasion pour présenter le bilan des rapports sur les politiques sectorielles objets de l’évaluation grâce à la technique de simulation parlementaire.

La Rencontre d’échange avec les groupes et commissions parlementaires:

14 janvier 2015 : Le MDDH a organisé une rencontre d’échange entre un groupe de jeunes bénéficiaires du projet et des députés de la chambre des représentants. L’objectif de la rencontre était de créer un espace d’échange et d’interaction autour des politiques sectorielles sujets de l’évaluation. Les jeunes et les députés ont également discuté des thématiques prioritaires et d’intérêt communs.

Les rencontres régionales :

Dans le cadre de son objectif de mobilisation des communautés locales et des ONG régionales en faveur de l’exercice de la citoyenneté par les jeunes, le MDDH en coordination avec le noyau actif des jeunes bénéficiaires du projet a organisé deux rencontres régionales :

  • La première rencontre le 14 février 2015 : la première rencontre a eu lieu au siège de la commission régionale des droits de l’Homme à Oujda  avec la participation d’une vingtaine d’associations œuvrant dans le domaine de la démocratie, les droits de l’Homme et le développement humain.
  • La deuxième rencontre le 28 février 2015 : Organisée à la ville de Laayoune avec une forte participation des acteurs associatifs de la région. D’une manière rotative, les jeunes participants du projet ont exposé leur expérience, dans le cadre du projet, afin de motiver les jeunes de la région à réfléchir sur une possible extension du projet vers la région.

Le Forum politique:

11 avril 2015: Tenue du Forum politique avec la remarquable participation des jeunes bénéficiaires du projet, des académiciens ainsi que des acteurs politiques et sociaux. L’évènement a été considéré comme une étape importante du projet vu la qualité du débat tenu entre les jeunes et les invités.

La Séance plénière de simulation parlementaire.

La séance s’est tenue au siège de la chambre des conseillers le lundi 1er juin 2015 avec la participation d’au moins 250 personnes. Les participants des deux universités, des associations de la société civile, des partis politiques, des syndicats, ainsi que des chercheurs et des universitaires  ont fait partie de cette audience.

La séance s’est marquée par la présence de 3 ministres, Madame Charafat Afailal (Ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée de l'eau), Madame Mbarka Bouaida, (Ministre Déléguée auprès du Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération) et M.  Mustapha El Khalfi (Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement). Aussi, le secrétaire général et le vice-président de la chambre des conseillers ont participé à la séance.  Une dizaine de députés, une représentante de l’UNESCO, de l’ambassade de France et de l’ambassade de l’Angleterre.

Pendant la séance d’interpellation, une présentation du projet ainsi qu’un film documentaire des différentes étapes du projet ont été présentés aux participants.

Ensuite, les 9 jeunes porte-paroles du groupe ont interpellé les ministres sur les différentes politiques sectorielles concernées par l’interpellation. Les ministres ont répondu aux questions dans une atmosphère conviviale.

Séance de réflexion stratégique

Suite à la tenue des réunions de réflexion autour de la stratégie de pérennisation du projet « jeunes pour la démocratie», le MDDH a organisé le 29 juin 2015 à Rabat une séance de réflexion stratégique (produit 2.3) avec la participation de 60 jeunes du noyau actif, et en présence des partenaires du MDDH, des bailleurs de fonds ainsi que des organisations nationales et internationales actives dans le domaine de la démocratie, la gouvernance et l’évaluation des politiques publiques. En effet, l’atelier a connu la participation d’environ 100 personnes.

Le film documentaire, capitalisant le processus général du projet  a été projeté  avec le lancement des travaux de cette rencontre. Par la suite la parole a été donnée aux jeunes participants du projet pour présenter leurs propositions et suggestions relatives à la continuité du projet.

Les invités du MDDH ainsi que les représentants de différentes organisations présentes dans l’atelier ont suivi avec beaucoup d’attention les témoignages et recommandations des jeunes.

Ainsi, après avoir félicité le MDDH pour son travail de formation et de renforcement des capacités des jeunes, la représentante du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS, parti de la coalition gouvernementale), a salué l’idée de transmission de l’expérience du projet au jeunes des partis politiques, toute en encourageant les jeunes de s’impliquer dans l’action politique.

Les outils pédagogiques:

Le kit pédagogique contient 6 livrets :

  • La Constitution et l'organisation des pouvoirs
  • le Parlement et ses fonctions
  • le système électoral
  • la Démocratie et la gouvernance
  • les Droits de l’Homme
  • Principes et approches dans l'évaluation des politiques publiques

Trois numéros du journal de projet «voix des jeunes».