Jeunes pour la protection des droits de l’Homme

Dans le cadre de ses efforts relatifs à la promotion des valeurs et culture des droits de l’Homme, le Médiateur pour la Démocratie et les Droits de l’Homme a lancé le projet «Jeunes pour la protection des droits de l’Homme » en partenariat avec la Délégation interministérielle chargée des droits de l’Homme, durant la période Février 2013 – Décembre 2015. Le but du projet est le renforcement des capacités d’un groupe de jeunes en termes de formation relative aux mécanismes nationaux, régionaux et internationaux de protection des droits de l’Homme, les méthodes d’élaboration des rapports et les approches et niveaux de plaidoyer. Le projet vise à faire émerger une nouvelle génération de dynamiques et d’acteurs jeunes capable de plaidoyer de façon professionnelle.

Ce programme vise à renforcer les capacités d’un groupe de sept (7) jeunes dans la formation relative aux droits de l’Homme, à travers leur accompagnement dans la préparation des modules de formation. Ensuite, une série d’ateliers expérimentaux ont été organisés durant lesquels les participants se formés sur les techniques d’encadrement, les méthodes de transmission des connaissances à caractère subjectif, à travers une façon didactique, en des connaissances scientifiques, faciles à assimiler et se représenter par un groupe de trente (30) jeunes qui n’a pas une expérience similaire auparavant.

Le Médiateur a organisé dans le cadre du projet « Jeunes pour la protection des droits de l’Homme » la dernière session de formation du projet les 27 et 28 Juin 2014, à l’hôtel Yasmine à Harhoura, dans le but de présenter le bilan du programme de formation des formateurs. Les participants ont animé une session de formation durant laquelle ils étaient en charge du renforcement des capacités de trente (30) jeunes sur le thème des « mécanismes de protection des droits de l’Homme», «les techniques d’élaboration des rapports », et «les mécanismes de plaidoyer ».

Les participants aux travaux de cette session sont issus de plusieurs régions du Maroc dont les trois régions Sahariennes, la région de Doukkala Abda, et la région de Rabat Salé Zemmour Zair. Les ateliers organisés sont les suivants :

  • 1er Atelier : « Evolution du système de protection des droits de l’Homme », encadré par Amina Boughalbi
  • 2ème Atelier : « Les organes de traités pour la protection des droits de l’Homme », encadré par Rim Essadqi
  • 3ème Atelier : « Les organes de la Charte pour la protection des droits de l’Homme », encadré par Jihad Fatchati       
  • 4ème Atelier : «  Les mécanismes régionaux de protection des droits de l’Homme », encadré par Najoua Koukous        
  • 5ème Atelier : « Les mécanismes nationaux pour la protection des droits de l’Homme » , encadré par Yassine Bazzaz       
  • 6ème Atelier : « La méthodologie d’élaboration des rapports », encadré par Jihad Balghzal       
  • 7ème Atelier : « Le plaidoyer : ses questions et mécanismes », encadré par Aziz Idamin       

L’ouverture des travaux de la session de formation a connu la participation de  M. Abderrazzak Errouan, secrétaire général de la délégation interministérielle chargée des droits de l’Homme, et M. Refaat El Amine de l’Institut de Genève pour les droits de l’Homme, ainsi que des observateurs spécialisés dans les contenus de la session de formation.