Le mouvement 20 février : un essai de documentation

«Le printemps Arabe», phase de transition et de changement dans le contexte Arabe, caractérisé par la diversité des contestations et protestations des peuples, et varié selon les pays et la nature des revendications. Certes, le Maroc n’a pas fais l’exception dans ce processus. Il a connu l’émergence des dynamiques et mouvements de protestation pour aboutir à une réforme politique garantissant le renforcement des droits et libertés du citoyen.

 

Pourtant, le mouvement social au Maroc s’inscrit dans un contexte de mobilisation, il y’a plus d’une décennie, sous différentes formes de mobilisation (manifestation des chômeurs, protestation contre la vie chère, protestation contre les concessionnaires de services publics…). Ce parcours qui mérite d’être tracé et documenté, se trouve dans l’inexistence réelle en papier, avec un manque de documentation référant à ce contexte et ces expériences.

 

La nouvelle constitution, est le résultat d’émergence d’un ensemble de mouvement de protestation, notamment le mouvement 20 Février, qui a amplifié les revendications à tous les niveaux (santé, éducation, emploi, droits sociaux et économiques…) ce mouvement qui a concrétisé l’adhésion et l’implication du citoyen marocain dans l’exercice politique et civique du pays.

 

C’est dans cette perspective, et par conviction de l’importance de documentation et capitalisation de l’histoire de protestation au Maroc, que le Médiateur pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (MDDH), se veut promouvoir une expérience pilote qui consiste à documenter et évaluer le parcours du mouvement 20 Février avec toutes ces étapes et ces réalisations, dans l’objectif de conserver la mémoire.

 

Le MDDH va opter pour une approche pédagogique, qui consiste à mettre en place un nouveau mécanisme « Labo photo » pour documenter toutes les étapes du mouvement avec le lancement d’une plateforme de réflexion participative pour l’évaluer et s’arrêter sur ses aboutissements et ses défaillances ainsi que les perspectives…

 

Nous considérons après une année de l’émergence de ce mouvement, que ces acteurs principaux auront suffisamment de recul pour en témoigner, analyser et évaluer le contexte et le processus du mouvement.

 

Le MDDH compte élargir le champ de réflexion et d’évaluation du mouvement 20 Février, via l’organisation des ateliers de travail, dont l’objectif d’en discuter la méthodologie, le contenu, les aboutissements, les contraintes ainsi que les nouveaux modes de mobilisation des citoyens dans le cadre de ce processus.

Le projet va s’étaler sur 18 mois, autour de deux principales composantes, à savoir :

Etape 1 : Documentation du mouvement 20 Février à travers la photo

En collaboration avec les jeunes, Le MDDH lancera un processus de collecte des photos en réalisant des sessions de visites auprès de quelques leaders du mouvement 20 février et d’autres parties prenantes au niveau de quelques régions. Les visites menées, seront une occasion de lancer une plateforme de débat et réflexion autour du mouvement.

Le « labo photo » développé à l’issu de cette phase de collecte, mettra l’accent sur le dér toutes les étapes, les événements et les dates du mouvement 20 Février. Il va assurer une couverture géographique du mouvement (régions, villes, villages…).

Etapes 2 : Evaluation du mouvement 20 Février à travers des ateliers de réflexion

Les ateliers débat comme étant des espaces libres d’échange et un carrefour d’idées et de perceptions, permettront d’impliquer un nombre d’acteurs associatifs, politiques, universitaires et indépendants dans le processus d’analyse et d’évaluation des chantiers de réforme, et développer et investir leurs acquis et dupliquer les bonnes pratiques au niveau de leur adhésion et implication dans les débats autour des sujets d’intérêt public.

 

  • Objectifs
  • Documentation, capitalisation et évaluation du mouvement 20 Février

 

  • Objectif spécifiques
  • Mise en place d’une plateforme de discussion, de réflexion participative et de mobilisation de l’intelligence collective autour de la dynamique/ mouvement 20 Février.
  • Mise en place d’un mécanisme participatif de documentation et d’évaluation du mouvement 20 Février (résultats et perspectives…)

 

  • Résultats
  • Labo photo capitalisant l’expérience du mouvement 20 Février réalisé,
  • Mouvement 20 février évalué et produit (livre blanc) ;

 

 

  • Méthodologie

Dans le cadre de son projet, le MDDH va opter pour une approche participative, via l’ouverture des opportunités de débats et d’expression libres et citoyens et, et ce à travers la mise en place des espaces et plateformes de discussion pour réfléchir, constater, analyser, évaluer, suggérer et proposer.

 

 

 

  • Activités
  • Documentation et capitalisation des photos du mouvement 20 Février :
  • Diagnostic des photos couvrant le mouvement 20 Février
  • Ateliers d’identification de la chronologie du mouvement 20 Février (dates, événements…)
  •  Recherche et collection des photos autour du mouvement 20 Février.

 

  • Développement d’un livre (catalogue) photos, capitalisant toute l’expérience (Dates, régions, participants, slogans…) ;
  • Réalisation de trois séries d’ateliers de travail dans le cadre des plateformes de réflexion restreinte, dont l’objectif de :
  • Débattre l’expérience du mouvement 20 Février
  • Analyser et évaluer le processus du mouvement 20 Février (mode de mobilisation, revendications, slogans…)

 

  • Elaboration d’une évaluation du mouvement 20 Février (aboutissements, réalisations, défaillances, perspectives …)
  • Production d’un kit (Document et CD) qui capitalise les photos et l’évaluation du mouvement 20 Février.