Le Maroc lance la deuxième phase du règlement du statut des immigrants

Le 15 décembre 2016, la deuxième phase du règlement du statut des immigrants au Maroc a été lancée au niveau de toutes les provinces et régions du Royaume dans les bureaux chargés de recevoir les demandes des immigrants relatifs a leurs statut administratif. Dans ce contexte, le médiateur pour la démocratie et les droits humains a enregistré sa présence à Rabat, au dit-bureau, en tant que membre de la commission nationale chargée de garder trace du règlement du statut des migrants et à l'étude des dossiers d'appel. La Commission nationale de recours réexamine les dossiers de régularisation déposés auprès des commissions provinciales de régularisation à la lumière de critères qui émanent essentiellement  de la Constitution, du  droit international des droits de l’Homme, du droit international de la migration et de l’asile ou de considérations humanitaires. La commission assure également les évaluations régulières du déroulement de l’opération exceptionnelle de régularisation, de formuler toute proposition susceptible de l’améliorer, et d’examiner les doléances des migrants qui ont déposé un dossier de demande de régularisation. Elle a également vocation à formuler des propositions et des avis notamment dans le domaine de l’insertion des groupes de migrants régularisés et à sensibiliser la société marocaine dans son ensemble, en matière de migration et d’asile Présidé par le Conseil national des droits de l'homme, le Ministère des affaires étrangères et de la coopération, le Ministère de l'intérieur, le Ministère de l'emploi et des affaires sociales et la délégation ministérielle chargée des droits de l'homme. La commission comprend également des acteurs de la société civile.